BIOGRAPHIE

SAR La Princesse Sophie
SAR la Princesse Sophie de Roumanie devant le phare du Millier au Cap Sizun

Quatrième fille du roi Michel de Roumanie, SAR la Princesse Sophie de Roumanie a fait ses études en Suisse, sur l’Ile de Man et aux Etats-Unis.

Après avoir travaillé pendant plusieurs années, sa carrière artistique débute à la fin des années 1970 lorsqu’elle expose ses débuts en peinture et en dessin à Saint Tropez et Monte-Carlo.

N’ayant reçu aucune formation artistique jusque là, elle s’inscrit à l’Université de Caroline du Nord à Asheville aux Etats-Unis où elle entreprend des études de Beaux-arts et de Photographie. Elle doit cependant interrompre ses études deux ans plus tard.

C’est principalement dans l’Etat du Maine sur la côte Nord-Est américaine qu’elle se consacre à la préparation de l’œuvre principale de son art de l’époque, notamment des peintures de paysages côtiers en acrylique sur bois. Celle-ci est fortement influencée par la côte rugueuse et sauvage du Maine, son environnement immédiat.

Au fil du temps, elle expose son travail sur les deux côtes des Etats-Unis, notamment à Los Angeles, Palm Beach et Nantucket. Elle expose également à Nassau aux Bahamas.

Ce n’est que plus tard qu’elle reprend ses études, cette fois au Corcoran College of Art and Design à Washington DC, visant un diplôme universitaire en Graphisme et une maîtrise en Photographie.

Une fois de plus, ses études sont interrompues, cette fois définitivement. Sa vie change radicalement en 1989 avec la chute du communisme. En qualité de vice présidente de la Fondation Princesse Margareta de Roumanie, elle s’engage à assister le peuple roumain et les enfants en particulier dans leur lutte pour la récupération de leur identité après des décennies de tyrannie.

Elle écrit son premier livre, une collection de contes pour enfants, publié à Bucarest en 1995, dont les profits sont versés à la Fondation, en faveur des enfants malades et défavorisés.

Ce n’est qu’en 2000 qu’elle reprend son appareil photo. Elle s’installe avec sa fille en Bretagne en 2007 où elle est émerveillée par la beauté des paysages qui l’entourent, surtout ceux des côtes.

En novembre 2016 elle participe à l’exposition « Convergence » à Dubai, organisé par « Royal Bridges ». C’est sa première exposition au Moyen Orient. Elle enchaîne derrière en avril et mai 2017 lorsqu’elle expose ses photographies de Bretagne à Bucarest et à Iasi en Roumanie, faisant ainsi la promotion de la région.

En mai 2018, elle a reçu le prix INTERNATIONAL de KOTINOS , en collaboration avec le « Philinathropy International Organisation » membre des Nations Unies et « l’Organisation Saned International » pour l’excellence en photographie 2018.

Suite au décès de son père en décembre 2017, elle quitte la Bretagne et s’installe définitivement en Roumanie afin de développer des projets photographiques. Elle se concentrera sur la célébration visuelle de l’héritage culturel, spirituel, rural et environnemental de son pays.

 

.

Partager